Qu’est ce que la répétition de minutes ?

La répétition est un dispositif dans une montre mécanique qui carillonne l’heure à la demande par activation ou poussée d’un bouton latéral. Chaque heure, quart d’heure et minute produit un son particulier. En comptant ces sons et les différentes tonalités, il est ainsi possible de savoir l’heure affichée sur la montre. Créé avant l’invention de la lumière électrique au milieu du 18ème siècle, la fonction répétition de minutes permettait aux aveugles de savoir l’heure, et pour tous les autres, de connaître l’heure dans le noir.

Photo: Blancpain

Comment cela fonctionne ?

Différentes types de répétition permettait d’entendre l’heure avec des  degrés de précision variables (de la répétition au quart, qui sonnait juste le nombre d’heures et de quart d’heures, à la répétition de minutes qui carillonnait avec des tons différents l’heure, les quarts d’heure et les minutes). A l’heure actuelle, la répétition de minutes est un des mécanismes les plus complexes de répétition. Généralement, les heures sont sonnées sur une tonalité basse, les sons redoublés sur une tonalité haute et basse indiquent les quarts d’heure et les minutes sont de tonalité haute.

Dong Dong Dong, Ding Dong Ding Dong, Ding Ding!

Dans cet exemple, on compte les heures (trois), les quarts d’heure (deux) et les minutes (deux), pour arriver à l’heure de 03 :32!

Photo: Blancpain

Pourquoi le dispositif de répétition de minutes est-il si compliqué?

La plus grande difficulté de ce mécanisme incroyable, qui combine autour d’un poignet celui d’une montre et d’un carillon, réside non seulement dans le nombre de ses éléments mais également dans leur nature et leur taille très réduite. Les mécanismes de répétition de minutes sont des chefs d’œuvre de précision de l’ingénierie mécanique. Ce n’est pas une coïncidence si ces mécanismes font l’objet de l’envie des collectionneurs et des amateurs de montres et l’année dernière environ vingt nouveaux systèmes de répétition des minutes ont été lancés sur le marché de la montre de luxe, par des marques aussi variées en style et culture que Blancpain, Bulgari, Jaeger LeCoultre, Louis Vuitton, Audemars Piguet, Parmigiani Fleurier, VanCleef & Arpels, Breguet, Patek Philippe, Cartier, Hublot, Ulysse Nardin, Girard-Perregaux ou Speake-Marin.

Photo: Blancpain

Chaque dispositif de répétition de minutes est d’une certaine façon unique

Les méthodes employées pour produire de telles merveilles mécaniques et acoustiques sont incompatibles avec la recherche habituelle de productivité et un mécanisme de répétition de minutes entièrement assemblé par un unique horloger est la garantie de son extrême qualité et originalité. Mais si chaque artisan a son style et son oreille, cela veut-il dire que chaque dispositif est unique ? Un créateur reconnaitra-t-il son travail quand il repassera entre ses mains? Le chef des ateliers techniques chez Blancpain, la marque renommée pour ses montres extraordinairement complexes, nous répond : « l’horloger qui assemble (un dispositif de répétition de minutes) reconnaitra son travail, évidemment. En fait il ne sera globalement pas différent de celui produit par un autre. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il y a une cohérence dans le processus, la méthodologie et la mise en œuvre, qui définit et explique ce que vous avez à faire pour chaque opération, de l’assemblage des sous-composants jusqu’à l’emboîtage final. Le travail de base doit être invariant. C’est après que vous trouverez la touche personnelle de l’horloger, dans la décoration par exemple ou dans les différentes épaisseurs de chanfreins.»

3
  

Cet article est également disponible en : Anglais

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>